Blog Image

DK BLOG

DK BLOG

Les archives de www.dkmusic.fr

CruSz “Whispering XXI”

Uncategorised Posted on Mon, October 12, 2020 09:30:18

“Whispering” de CruSz est sans doute une des meilleures perles de la French Touch 1.0, à la frontière entre house soulful French Touch (Motorbass), trip hop et hip hop, est un track club mythique du début des années 2000. Son équilibre subtil dans la structure et le mix a influencé pas mal de producteurs français par la suite, dont The Toxic Avenger, qui signe d’ailleurs un excellent remix du titre.


Composé en 1999, sorti en 2000 dans les réseaux indépendants, c’est un des tracks club classiques underground de l’époque, faisant le consensus du Rex à Paris, au Limelight à NYC, du Womb à Tokyo au Pacha à Ibiza.

Sous influence du son élégant de Motorbass et du hip-hop soul de DJ Premier, « Whispering » s’inscrit clairement dans la mouvance électronique des producteurs français de ce début de XXIème siècle.

Avec un sampleur Emulator en guise de bloc-notes, un Atari comme chef d’orchestre, ce track est composé dans un petit home studio de banlieue parisienne. Pendant des heures, des jours, CruSz cherche la bonne boucle, veut transmettre la bonne émotion, tente de se démarquer des autres productions – forcément trop funky ou trop dancefloor- grâce à une basse sourde et une voix répétitive à souhait.

CruSz « J’ai passé de nombreuses heures à composer des morceaux qui imitent le style French Touch. Particulièrement insatisfait de la démarche, je voulais ralentir le rythme et bannir les synthés de mon travail. Je suis fan de Premier mais aussi DJ Shadow, et j’adore cette façon d’utiliser le matériel sonore brut directement de la MK2 au sampleur. Un jour, c’est un peu comme une révélation : tu sais que l’émotion sort des enceintes et la face A du maxi a été le début de ma vie d’artiste » .

Délicat, aérien, complètement enveloppant, le nouveau mix produit par CruSz “Whispering XXI”, remasterisé par Alex Gopher en septembre 2020 chez Translab, est à la hauteur des attentes. Comme une sorte de Four Tet en avance sur son temps, initialement sorti en 2000 (2 ans avant « Miura » de Metro Area), le caractère hypnotique de cette musique rappelle les meilleures heures d’une techno hexagonale deep et avant-gardiste.
Rareté totale, difficilement trouvable en vinyl, voici une relecture 20 ans après qui prouve que ce morceau n’a pas pris une ride.

Stream (Souncloud privé)https://urlz.fr/dKVla

Sortie le 21 octobre 2020 (Enchanté Records-Idol)


New Order annonce la réédition de l’album “Power, Corruption & Lies”

Uncategorised Posted on Mon, September 28, 2020 18:29:53

New Order est fier d’annoncer la sortie de l’édition définitive de leur album studio Power, Corruption & Lies paru en 1983. Ce coffret contient un vinyle, deux CDs, deux DVDs et un livre, avec l’album remasterisé pour la première fois en vinyle et CD à partir des bandes masters analogiques. Les CD bonus proposent des titres inédits enregistrés lors des séances d’écriture dans les studios de répétition de New Order à Manchester et d’une John Peel Session à la BBC en 1982. Les DVDs capturent New Order live en 1982 et 1983 à L’Hacienda et à Kilkenny. Il comprend également le documentaire Play at Home de Channel 4 TV en 1984 et des performances rares sur scène et à la télévision. Enfin, un superbe livre relié de 48 pages rempli de photos rares et de textes originaux complètent ce coffret designé par Peter Saville.

Ce coffret sera accompagné par les sorties individuelles des quatre 45-tours parus en 1983/1984 qui n’étaient pas présents sur le LP original, à commencer par Blue Monday, le maxi 45-tours le plus vendu de tous les temps, suivi de Confusion, Thieves Like Us et Murder.

Power, Corruption & Lies a été enregistré en 1982 aux Britannia Row Studios d’Islington et a été produit par New Order.

(1 vinyle 180-grammes/ 2CD/ 2DVD) 

SORTIE : 2 octobre 2020

 



DK Chart April 2020

Uncategorised Posted on Thu, April 30, 2020 12:50:31

Check our top ten on Juno Download :



Le label Cyclo sur DK

Uncategorised Posted on Wed, January 01, 2020 09:34:14

Pour bien commencer cette année qui s’annonce très riche musicalement sur nos ondes, nous avons l’honneur de programmer le samedi 25 janvier 2020 Pablo Huron pour un mix Deep de haut vol avec une selection qu’il a puisé dans le catalogue du fameux label Cyclo basé à Londres qui a sorti en novembre 2019 la compilation Revolutions IV, une retrospective des artistes phares du label ou plus récent comme Oskar Szafraniec (Berlin), Harry Light (Russie) et Tres Manos (Espagne).

Le label a été fondé en 1999 par Philippe Marchal, co-fondateur et manager du fameux label Distance ainsi qu’Emmanuel Perrot qui ont produit un catalogue de qualité à la réputation internationale avec des artistes britanniques et de Chicago comme Gemini, JT Donaldson, Derrick Carter, Larry Heard, Bernard Badie, BRS ansi que des producteurs français comme The Supermen Lovers, SunTrust, Dan Ghenacia et Phil Weeks.

Suivez le label sur Facebook , Twitter et écoutez le mix exclusif :

? #DKmix samedi 25 janvier 20h sur Deep Kulture avec Pablo Huron

La dernière compilation du label Cyclo disponible sur la plateforme Bandcamp.



TECHNO 100

Deep Kulture Posted on Sat, January 05, 2019 12:50:40

C’est avec un grand honneur que nous recevons Jean-Yves Leloup pour la sortie officielle de son dernier ouvrage Techno 100 aux éditions Le Mot et le Reste le dimanche 7 octobre dès 15h chez Scandle.

La techno, l’un des genres fondateurs de la scène électronique actuelle, est née au croisement des années quatre-vingt et quatre-vingt-dix. Dédiée au dancefloor, puissante, martelée, aux timbres futuristes et industriels, elle possède aussi une face plus mélodieuse et mélancolique et ce, dès son émergence à Détroit, parmi une communauté de musiciens noirs américains visionnaires. L’auteur s’attarde d’abord à définir le genre, questionner son esthétique, son imaginaire et son histoire, dont les premières ébauches remontent aux années soixante-dix, chez des artistes comme Kraftwerk, Yellow Magic Orchestra, Front 242 ou Man Parrish. Par la suite, il dresse la liste de cent disques essentiels, qu’il s’agisse de tubes historiques (signés Richie Hawtin, Underworld, Laurent Garnier, Daft Punk, Slam ou Aphex Twin), de maxis emblématiques qui ont marqué l’âge d’or des années quatre-vingt-dix (Dave Clarke, Green Velvet, Maurizio), de titres parfois méconnus issus de la période plus underground des années deux mille (avec Âme, Ellen Allien ou Nathan Fake) et le formidable renouveau actuel d’un genre (avec Steffi, Rone ou Recondite) qui depuis le début des années deux mille dix, n’a jamais compté autant d’adeptes.

Mr DK



Dans l’oeil de Maeva

Deep Kulture Posted on Tue, July 31, 2018 08:15:42

Focus sur Maeva qui nous a refait le portrait au DK birthday #2

Comment est née cette passion ?

Mes parents avaient des albums de famille, j’aimais bien l’idée de marquer un instant et pouvoir y revenir 10 ans plus tard, on utilisait les fameux Kodak pour partir en vacances (c’était pratique, petit, efficace et pas cher). Après ça j’avais des potes au collège qui avait leur premier Reflex, j’étais très intriguée, j’ai tâté un peu la bête et j’en suis tombée amoureuse. Depuis quelques années maintenant, je m’intéresse à la photographie ça fait partie de moi !

Exploratrice ou juste témoin de l’instant ?

Un peu des deux !

Témoin de l’instant : j’adore capter les petits instants comme les grands, prendre des photos de mes potes en flagrant délit, ne pas forcément réfléchir au cadrage juste suivre le mouvement de la vie.

Et exploratrice : j’ai commencé à voyager par ci par là, un appareil photo sous le bras forcément, ça a été un gros déclic !! J’ai découvert des endroits grandioses, je pense notamment aux Fjords en Norvège, ou encore au Mont Batur à Bali, des personnes incroyables également. Bien sur après ça on ne peut pas se lasser de partir à nouveau, d’aller à la recherche de chose que tes yeux n’ont pas encore vu et assouvir un désir de total inconnu !!

As-tu des mentors dans la photographie ?

En première position: Sebastião Salgado, photo-reporter Brésilien/Français, il a voyagé à travers le monde dans le cadre de différents projets. Il réussi, à mes yeux, à capter la réalité de la vie , du monde, tout ça en noir et blanc. Ses photographies sont vraiment puissantes !! Je vous invite à aller jeter un coup d’oeil ( “Genesis” étant une série de photos que j’affectionne particulièrement)

Ensuite viennent Théo Gosselin et Maud Chalard, un couple, deux artistes avec un talent incroyable, l’amour, la vie fusent dans leurs photographies ! Chapeau bas !

Un petit mot également à tous les photographes naissant qui m’inspirent chaque jour notamment sur les réseaux type Instagram.

Peux-tu nous parler de tes futurs projets ?

En ce moment je travail avec un skateur que je suis à travers Paris, travail que j’effectue avec un Kodak, c’est un projet que je tiens sur plusieurs semaines, du coup résultat bientôt bientôt !

Je prépare également un voyage d’un an en Nouvelle-Zélande avec un projet en particulier qui germe depuis quelques temps, mais je ne vous en direz pas plus 😉 Enfin pas pour le moment. Sinon mon but est d’exposer, de montrer le travail que je fais tout en développant un tas de petits trucs à côté, projet qui ce concrétise petit à petit puisque j’expose pour la 1er fois au Garage dans le 13ème arrondissement le 27 mai de 16h à 00h, So venez me rencontrer ça sera une bonne occasion pour discuter.

Mr DK


Suivez Maeva sur son blog et son Instagram



Le Batofar à la dérive !

Deep Kulture Posted on Thu, May 10, 2018 14:11:19

Fin décembre 2017, le magazine Trax fesait la promotion d’une soirée open bar pour fêter la fermeture du Batofar pour travaux. Des rumeurs couraient dans les couloirs de la radio puis nous avons découvert que la société était en liquidation judiciaire.

Équipé d’une terrasse, d’un club et d’un restaurant, c’était un des bastions de la scène électronique parisienne amarré au Quai François Mauriac face à la bibliothèque François Mitterrand dans le treisième arrondissement de Paris depuis 1999 (bateau-feu nommé « Osprey » de la marine Irlandaise à la retraite).

Il a dû faire face pendant plusieurs années à des fermetures administratives à cause des nuisances sonores, des trafics de stupéfiants ou les crues hivernales de la Seine.

Je me souviens encore de ma toute première soirée sur le rafiot en 2001 avec le live de Llorca et Lady Bird pour la sortie de l’album New Comer sur F com. Laurent Garnier était incognito au bar entrain de siroter son cocktail pendant que Ivan Smagghe s’apprêtait à prendre les platines pour faire monter la température sur le dancefloor jusqu’au petit matin.

Pendant presque vingt ans des milliers d’artistes de la scène rock, reggae, hip hop et électronique ont fait vivre la programmation de ce spot bien connu des parisiens mais aussi très prisé par les touristes.

Il y a deux ans, notre webradio a eu l’occasion de poser sa table de mixage et ses micros à plusieurs occasions pour retransmettre en live des interviews et dj sets de la terrasse pour les Apéroboats ou des soirées club.

La réouverture devrait avoir lieu ce mois d’avril, le nouveau propriétaire gardera-t-il l’identité de ce lieu mythique ?

Mr DK



L’âge d’or de la Jungle Hexagonale

Deep Kulture Posted on Tue, April 03, 2018 17:44:37

Débarquées tout droit d’outre manche, la Jungle et la Drum & Bass sont toujours restées dans la clandestinité contrairement à leurs deux grandes soeurs House et Techno.

En 1993 le crew Jungle Posse fut un des mouvements initiateurs en France composé de fans de Hip-Hop et de Reggae impréssionnés par les breaks puissants provenant de Bristol au début des années 90. Mc Otis, Science, DJ Cam et Djam lancent alors les toutes premières soirées de ce style sur les Quais de Seine. Deux ans plus tard, Otis prend la résidence des “Jungle Vibes” le lundi au Rex Club puis au Gibus et réalise deux compilations du même nom.

Le mouvement s’étend avec de grosses raves comme Apokalypse, Odyssea puis les fameuses free parties Mas I Mas avec le regretté Wylliman qui representait la scène Jungle underground avec ferveur.

En 1994 “Jungle Vibes” est la toute première compilation du genre distribuée par une grande major de l’industrie musicale (Sony Music) compilée par Catherine Piault et mixée par Gilb’r resident sur radio Nova. On retrouve également ce style sur Fun Radio dans l’émission “Sans Concessions” de Laurent Garnier. Plus tard, Volta reprend le flambeau sur Nova avec son émission ” More Break” tandis que Science impose son style sur radio FG avec l’émission “Junglist Posse” puis “Black Label” le dimanche soir avec Anakine et Miss Ficelle.

Piko et Bakarr ouvrent la boutique de disque Black Label au 25 rue Keller en 96 et produisent leur premier évènement à L’Enfer puis toute une série de soirées légendaires au Conrdorde Atlantique, Divan du Monde, Cabaret Sauvage, Elysée Montmartre, Plateau de Gravelle, au Zenith de Paris avec Magic Garden, Bercy pour la Techno Parade 99 où ils invitent toutes les légendes de la scène anglaise dans une ambiance breakbeat rageurs et bad boys, ravers et jolies filles, champagne et pétards.

Cette belle épopée parisienne pris fin en novembre 2010 à l’ocassion des 10 ans des soirées “Massives” au Rex orchestrées pas Elisa Do Brasil.

Retrouvez notre playlist DK Bass tous les vendredis dès minuit.

Mr DK



Next »